genoaUne scène hallucinante apparaît sur mon écran de télévision : sur fond d'images d'émeute avec fumigènes et flammes, mouvements de foule et hurlements, des hommes sont forcés à se déshabiller, sous les insultes. Ils se soumettent aux désirs d'une foule haineuse et boivent la coupe de la honte jusqu'à la lie...

Ce n'est pas une scène d'un film de guerre dans un camp de concentration, ce n'est pas un snuff-movie... c'est un extrait d'une émission de "sport", et cela s'appelle du football.

Le match entre Genoa et Sienne de ce dimanche a donc été interrompu, suite à des jets de fumigènes sur le terrain par des supporteurs génois en colère, alors que Sienne menait 4 à 0 (détail de peu d'importance mais situant l'action). Les "supporters" ont alors forcé les joueurs à ôter leur maillot car ils estimaient qu'ils n'y faisaient pas honneur. Les joueurs risquent une sanction pour avoir cédé sous la pression des tifosi et ôté leurs maillots. Oui mais...

Ce "strip-tease de la honte" renvoie aux baptèmes étudiants et aux bizuttages les plus gores (tous ne le sont pas, heureusement) et à des scènes d'humiliation publique dignes des sociétés plongés dans le chaos.

Je ne veux pas jouer les "mères-la-vertu" mais... on n'est pas loin des jeux de cirque, avec une légère dose d'érotisme, comme savaient les monter leurs ancêtres romains, non? Le public manipule les hommes dans l'arène et les oblige à s'humilier... Autant en revenir caréément au système du pouce levé ou baissé pour décider de leur sort : la mort ou la vie, la dignité ou la honte.

Et mon esprit pervers d'imaginer d'acquérir des abonnements pour tous mes potes et d'aller aux matchs de Ronaldo que l'on forcerait à chaque but manqué à se déshabiller et à nous faire une danse lascive afin de garder son job (et ses primes faramineuses). Comment ça, c'est du porno et pas du sport? Mais si... ça s'appelle du football en Italie ^^

Bon weekend!