poupee[Mode cassage de tête ON]

Dith, source inépuisable d'informations pertinentes, m'a transmis un article sur l'apparition prochaine (vers 2050) de robots sexuels, qui seraient amenés à remplacer progressivement les péripatéticiennes. Cet article se terminait par la question très bien pensante "Utiliser un tel robot sera-ce tromper?"

Vaste question... qui dépendra fortement de la personnalité, des valeurs de chacun, et du partenaire.

Une amie m'a dit un jour qu'elle considérait que si son mari se masturbait elle se sentait "trompée". Ce que je peux comprendre si cette pratique génère une totale abstinence sur le plan du sexe à deux... Mais alors qu'en est-il de l'usage d'un gode en séance solitaire... et si on uti!lise un gode en couple, peut-on parler de trio?

Vient ensuite la question de ce qui passe par la tête du partenaire dans ces "moments-là": est-ce que tromper en pensée sans passer à l'acte, c'est vraiment tromper? Et penser à quelqu'un d'autre pendant l'acte pour se stimuler, est-ce tromper? Et si l'on trompe en acte, certes, mais tout en pensant à son partenaire, est-ce que cela atténue la faute?...

A toutes questions, les réponses dépendront de chacun, de ses valeurs, de ses expériences, de ses blessures...

Alors... savoir si utiliser un robot comme jouet sexuel reviendra à tromper sont partenaire en 2050... on a le temps d'y penser, non?

Bonne journée ^^