biblioAussi incroyable que cela puisse paraître, la Sainte-Inquisition siège toujours à Rome ; et elle se charge toujours de mettre des ouvrages à l'Index. Elle a juste changé de nom : la Congrégation pour la doctrine de la foi (dont s’occupait le pape actuel avant sa promotion). Et afin de sauver vos âmes de la Chute, ce tribunal particulier décide encore et toujours de ce que vous pouvez lire ou pas. On y a ainsi décidé récemment que l'ouvrage d’une religieuse américaine (Margaret A. Farley), paru en 2006, "Just Love - A Framework for Christian Sexual Ethics" ("Juste l'amour, un cadre pour l'éthique sexuelle chrétienne") ne correspondait pas à la position de l'Eglise et ne devait être donc ni enseigné ni recommandé.
Il est vrai que cette religieuse américaine y justifiait les unions homosexuelles, la masturbation et le divorce. Avec des arguments originaux, tels que, pour la masturbation, qui permettrait aux femmes de découvrir leurs propres potentialités de plaisir... Bha si le but est de mieux satisfaire par la suite, leur seigneur et maître (mari), why not ?

La Sainte Inquisition ne rejoint pas non plus la Soeur Farley sur l’homosexualité ; homosexuels  qui devraient selon elle avoir la possibilité de se marier dont les relations homosexuelles devraient être respectées ; la sœur doit, elle, faire référence à la Sainte Tolérance et à l’Amour universel.

Au Vatican on considère toujours que la masturbation est preuve d'immaturité affective et que toute forme de sexualité ne peut s’exercer que dans le cadre du couple marié à destination de procréation. Alors, hein... il ne faut pas pousser le bouchon trop loin, ma sœur...

Et vous savez quoi ? Cette sœur (qui ne semble pas être seule), elle me redonne un peu confiance dans l’Humanité...

Ce soir je boirai à votre santé, ma sœur... et F**** la Sainte-Inquisition (et Sharya4Belgium aussi d’ailleurs).

Bon week-end ^^