flic_gayQuand on parle des policiers gays, la première question qui est posée est bien souvent: "Mais pourquoi ont-ils choisi ce boulot de flic?"...

La raison la plus fréquemment citée par les candidats policiers (toutes orientations sexuelles confondues) est l'envie de protéger et servir. Vient ensuite l'attrait de l'uniforme. En quoi les candidats gays seraient-ils différents des autres?

Comme les autres, ils/elles ont envie de protéger et servir la société. Peut-être même, ont-ils eu du fait de leur parcours personnel davantage conscience de la nécessité d'être protégé? Le côté hyper-viril du monde policier fascine autant les hommes gay et hétéro que certaines femmes (et oui)... alors non cette recherche de virilité sur le lieu de travail ne leur est pas spécifique.

Les motivations sont personnelles, certes, mais elles ne diffèrent pas énormément selon que l'on soit gay ou hétéro. Il leur a peut-être fallu passer outre ce que l'on disait de l'homophobie latente supposée régner dans la Police. Et heureusement que certains le font et vont ainsi travailler à la police, sans quoi, il n'y aurait que des débouchés dans la publicité et la mode pour les gays... et il n'y aurait pas de policiers gays pour prouver que c'est de la foutaise. Et personnellement, je ne suis pas sûr que tous les banquiers/ouvriers/infirmiers/etc soient plus gay-friendly que les flics. Soit...

Alors... si c'est pas franchement pire qu'ailleurs, et que les gays policiers n'ont pas plus de raisons d'être pervers/maltraités que dans les autres secteurs professionnels, en première analyse... pourquoi aurait-on besoin d'une association gay dans la police alors?

Car, oui, depuis février 2012, il y a une association gay pour les policiers belges, comme dans d'autres pays européens d'ailleurs (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni etc.).
L'objectif des Rainbow Cops Belgium est de favoriser l’intégration, d'accompagner et des soutenir les collègues homosexuels qui font leur outing ou voudraient le faire et qui restent dans le silence.

Tout le monde a été un jour confronté à la bêtise de certains collègues qui font de l'humour avec des blagues existes; mais parfois des attitudes franchement homophobes peuvent créer une ambiance de travail délétère/anxiogène ou mener à des situations de harcèlement - alors que le flic / la fliquette gay aimerait tout simplement comme tout le monde faire son boulot, et éventuellement parler de son weekend avec ses collègues les plus sympathiques sans avoir à le regretter.

Ce genre d'association, on en voit rarement l'utilité jusqu'au jour où on en a besoin, malheureusement. Des gens auprès desquels recevoir des informations, des conseils, du réconfort en cas de problème lié à son orientation sexuelle? Simplement savoir que l'on n'est pas unique, comme on a déjà dû s'en rendre compte avant de se découvrir et de s'assumer. Oui, savoir que l'on n'est pas une exception et que d'autres sont là pour vous soutenir, ça peut aider, quand on n'a pas la chance de le vivre bien... au boulot.

Donc, je ne vous demande pas de penser désormais que tous les flics sont des anges; mais simplement que bien souvent parmi eux il y a pas mal de mecs et de filles "bien" mais qu'en plus... il vous arrive de croiser une fille / un garçon apte à vous comprendre mieux que vous ne le croyiez.

Bonne journée!