"La France n'a pas besoin d'homosexuels".

La France sait donc ce dont elle a besoin : j'en suis content! Il est si rare en ces temps de crise de savoir vers où aller et de s'en tenir à ses objectifs.

Dans un monde très changeant, totalement instable, une certaine France SAIT ce qui est bien pour tous.

Réjouissons-nous de cet éclairage simple et rassurant : faisons des enfants, boutons les gens "différents" dehors et engrossons nos femmes... mais refusons la burqa et les paillettes!

Et portons ces jolies capes marquées d'une croix si seyantes qui rappellent un ancien mouvement migratoire vers l'Orient et la Jérusalem Céleste.

Et vogue la galère!

homophobie

Ha... oserais-je rappeler à ces adeptes de l'utilisation optimale des ovaires et des spermatozoïdes que certaines femmes et hommes font le choix depuis des siècles de ne pas se reproduire et vivent en communautés, habillés étrangement... ce sont les moines et moniales. On n'a pas besoin d'eux non plus, n'est-ce pas? Ou serai-je taxé d'intolérance et d'hérésie?


En Belgique, le 30 janvier 2003, la Chambre des Représentants a adopté la "loi ouvrant le mariage à des personnes de même sexe".

Depuis lors, le premier paragraphe de l'article 143 du Code civil belge (Livre I, titre V, chapitre I) se lit comme suit : "Deux personnes de sexe différent ou de même sexe peuvent contracter mariage."

Ceci n'a eu aucune influence sur la natalité; "ces gens-là" se marient et certains adoptent ou enfantent aussi. Ces enfants sont élevés dans l'amour de leurs parents (et de leur prochain)... et le Belge mange encore des carbonnades avec des frites et une bonne bière.

Et même si il y a toujours des cons intolérants et de la violence envers les gays, les politiciens ont su faire ce que l'on attendait d'eux : prendre de la hauteur et penser au bien commun.

Bonne journée?