aquaLe jour se lève timidement sur un autre lundi aux trottoirs enneigés avec ses collègues grognons (quand ils ne sont pas absents). Les excès des fêtes commencent à se résorber (ou du moins on fait avec); il parait que les jours se rallongent mais ce n'est pas encore tellement perceptible avec le ciel nuageux qui accompagne nos journées sur nos contrées nordiques... et "ça commence à bien faire, hein, ce temps". Sans autre fête en vue que les prochains anniversaires, tous les facteurs sont réunis pour une bonne déprime. C'est le "Blue monday" ou le jour le plus déprimant de l'année...

On ferait bien les soldes mais c'est déjà la fin du mois, et on a profité des "last minutes" proposés pour les grandes vacances, donc les finances sont basses (et les vacances encore bien lointaines). Les plus chanceux expérimentent la grippe 2012-2013 qui semble une bonne cuvée, et restent chez eux, cloués au lit.

Mon brunch d'hier a été légèrement compromis, et avec raison vu les chutes de neige qui auraient exigé pour toute tentative de sortie une forte dose de bravoure et/ou d'inconscience.

Donc... j'ai ressorti mes guides de voyage, après avoir nettoyé à fond mon appartement en écoutant P!nk me dire d'essayer, et d'essayer encore.
Moi je veux bien essayer, mais au-delà de la lecture des guides de voyage je ne me voyais rien essayer d'autre. Je me suis donc réfugié dans le rêve de vacances et les boissons chaudes. Et me voici en forme en ce lundi du blues, prêt à entamer les quinze derniers jours de travail avant mes prochaines vacances au soleil.

Elle est pas belle, la vie?

Bonne journée!