Candle_light_smallVoilà quelques temps que je vous saoûle de mes écrits dans lesquels je tente de décrire mes expériences et celles de mes proches, avec un peu de dérision, ou pas. Souvent, cela me permet de relativiser ce qui se passe dans ma vie. Le dessin, c'est autre chose : cela parle d'émotions sans passer par les mots. Cela m'a pris il y a six-sept ans. J'étais dans une phase pas très amusante de ma vie et une amie m'a initié à cette technique. Je savais un peu dessiner et je rêvais de réaliser des sanguines. Pour mon plaisir personnel, je m'y suis donc attelé... D'année en année, j'ai passé différents caps : d'abord ne pas détruire ce que je produisais (car il est connu qu'on n'est jamais content de ce que l'on crée), ensuite le montrer aux autres, enfin se défaire d'une de mes oeuvres. Mais cela restait un plaisir, dans le cadre "privé".

Et me voilà embarqué par deux amis dans l'expérience de l'exposition publique. J'ai tout un mur à couvrir de mes gribouillages dans 9 mois. Première réaction lorsque l'on m'a présenté ce défi: "Aaaaargh..."

Bon, ensuite j'ai réfléchi, essayé de relativiser, planifié: je pense exposer 6 à 8 fusains... j'en ai déjà presque assez si je reprends des anciens: ça enlève de la pression. Car oui, savoir que l'on va être vu et donc jugé, ça fout la pression >_<

Certains me demandent pourquoi l'on éprouve le besoin de créer. Pour les autres je ne sais pas, mais moi j'ai besoin d'extérioriser, d'exprimer des ressentis sans doute; dessiner me relaxe, et parfois je ne peux m'en passer et quand c'est sorti, je me sens bien.

J'ai aussi aimé le rapport au modèle bénévole, la confiance qu'il place en moi (je ne les remercierai jamais assez). Et le regard des autres sur mes créations. J'essaie de faire passer de l'émotion en saisissant une attitude, et bien souvent quand je montre le résultat, ni le modèle, ni moi, ni les autres, n'y voyons la même chose. C'est intéressant; je suis content que mes oeuvres suscite parfois une émotion chez autrui.

Enfin... Comme en tout ce que l'on réalise, il y a surtout le plaisir que l'on y prend, et ensuite celui que l'on donne. Et j'en ai déjà retiré bien du plaisir, parfois partagé; là je vais "juste" essayer de le partager avec d'autres... Re-"Aaaaaaaargh..."

Bonne journée ^^