23 janvier 2010

Dis, tu m'aimes?

(Intérieur nuit - on distingue les tâches blanchâtres des oreillers de plume et de la couette en duvet) - Dis, tu m'aimes?- Bha tu sais bien...- Oui mais bon, tu ne l'as pas dit...- ...- Si tu ne le dis pas comment je le saurais, moi?- Viens ici que je te montre ça... (Bruit de reptations, soupirs puis silence) La verbalisation est le fait de coucher une idée sur le papier ou alors de la formuler oralement. Certains en ressentent le besoin, d'autres pas... Les psychologues nous y poussent; et certains pensent qu'en fonction de... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 00:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 janvier 2010

Si toi aussi tu choisis un film en fonction de l'affiche ^^

(scène de nuit en centre ville - bruit de circulation)- Bon, on va voir quel film?- Ben je sais pas ce que tu as déjà vu...(Gros plan sur la façade du cinéma et les affiches de film)- Et pourquoi pas ce film-là : y a de bonnes critiques...- Bof... ça a l'air barbant... et l'autre film, à côté?- Ha wééééééééé... avec le beau gosse, là?- Ouais... il a l'air pas mal... (le bôgoss... le film on en sait rien, on ne l'a pas encore vu)- Allez oui... si le film est nul, au moins on aura vu machin ^^(Travelling arrière pendant que les deux... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 19:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 janvier 2010

Ton mec, c'est ton clone?

Me baladant innocemment dans des lieux cultureux ou  de délassement (traduisez : allant gratos à un vernissage et me faisant payer un verre dans un bar du centre juste après), j'ai remarqué... notez que ceci est un don : beaucoup de gens ne remarquent rien et il faut les éclairer sans arrêt... (je salue ici mes amis blonds et aveugles)... fermons la parenthèse... j'ai donc remarqué qu'il était assez aisé d'apparier certaines personnes, et ce en se fiant à des similitudes dans les coiffes, vêtements et/ou sacoches...Faisons... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 21:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2010

Hé, mec... t'aimes les épinards?

"Pour les hommes homosexuels et bisexuels à travers le monde, indépendamment de la culture, le trait presque universel d'attirance qu'un homme doit avoir est un torse en V : une taille plutôt étroite et des épaules larges. Bien que certaines cultures préfèrent les hommes larges et d'autres plus maigres, la règle de la forme en V reste vraie" (extrait d'un site wiki qui actuellement représente le Savoir virtuel pour énormément de djeuns). L'attirance sexuelle serait donc dictée par une lettre de l'alphabet, le... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 22:41 - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 janvier 2010

La balle anti-stress, cadeau du patron

Une balle anti-stress se présente généralement sous la forme d'une balle malléable, d'une dizaine de centimètres de diamètre, et est destinée à être pressée et manipulée avec la main, dans le but d'évacuer la tension musculaire causée par le stress... De tous coloris et de toutes textures, elles envahissent périodiquement nos bureaux. Certains adeptes de la musculation au quotidien s'en servent également pour travailler leurs paluches. Pour moi cela ne marche pas trop (l'anti-stress, hein, la muscu j'en suis pas fan)... l'unique... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 06:51 - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 janvier 2010

Drama Queen

"Personnage efféminé qui se comporte et s'exprime de manière exagérément dramatique pour attirer l'attention. Ne semble connaître que deux états émotionnels excessifs : min / MAX. Par extension: Personne excessivement dramatique. Parfois confondu avec la diva." Je trouve cette définition bien restrictive, sans être fausse pour autant. La drama queen / le drama king maîtrise le chantage affectif avec brio devant un public averti qui n'est pas dupe : ses amis savent que le spectacle qui lui est offert masque bien souvent... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 15:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 janvier 2010

Manifeste pour le poil

Le poil est, parait-il, une malédiction pour les femmes : elles sont condamnées à s'enfermer des heures par mois dans leurs salles-de-bain pour traquer et éliminer le moindre soupçon de pilosité.Et l'Homme, qu'en est-il? Il est dépendant des modes (hé oui), et de son patronat.Bon nombre d’entreprises ont exigé de leurs employés qu'ils soient rasés de frais, jusqu'à ce que une barbe de quelques jours devienne "modieuse" et donc ne soit plus synonyme d'air négligé.Les hommes présentés dans la publicité donnent une image... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 12:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 janvier 2010

Laissez-moi vous parler de I. (ou l'empathie)

Le vin n’a plus le même goût qu’hier. Le soleil ne chauffe plus autant… Un ami a mal. Mes morceaux de musique préférés ne me procurent plus aucun plaisir… Comment choisir les mots justes, le bon moment pour les dire ? L’impuissance me fait mal, et pourtant je sais que l’empathie n’est pas ce qu’il demande. Une main tendue que personne ne saisit… Quoi de plus triste ? Je préfèrerais qu’il pleure et que je le sache. Qu’il me crie dessus, s’il peut en retirer une nouvelle force, la force qui lui permettra de s’en sortir. Qu’il ... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 01:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2010

Le Nawak

"Capacité de saisir toute occasion de dire et faire n'importe quoi, de se surprendre et surprendre les autres; manière de percevoir l'imperceptible tant que c'est drôle... ou supposé tel"... en gros la Nawak attitude est une manière de rester de grands gosses... ses adeptes vivent en groupe et se mélangent peu avec les gens "normaux" auxquels ils semblent légèrement psychotiques ^^ Une variante de la loi de Murphy décrit assez bien le personnage : "Quand il sent qu'il va faire une connerie... il fait... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 00:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2010

Inauguration

Né en l’an de Grâce 1966, par une belle journée bien froide et grise dont le mois de mars a le secret dans nos contrées du Nord, j'y mis beaucoup d’entrain : le personnel médical n’eut pas le temps de « préparer le terrain » que je chus en salle de travail comme un ballon de foot en fin de parabole. Par la suite je ne touchai jamais un ballon de foot de ma vie cependant, mais ceci est une autre histoire... Cet événement mémorable eut lieu un vendredi vers 16h30 ; d’où mon besoin compulsif de week-ends prolongés sans doute… Cet... [Lire la suite]
Posté par vdpu à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]